Premiere Ebauche de Declaration

Statutory-Declaration

Nous les représentants des Organisations de la Société Civile Africaine et les ONG Internationales œuvrant en Afrique; en présence des Membres du Parlement, des Autorités Gouvernementales et des Agences Intergouvernementales œuvrant dans le domaine de la Population, la Santé et les Droits Sexuels et de Reproduction (SRHR) y compris les diverses questions de développement, réunis au cours de la Pré-CIPD et de la réunion consultative de l’Après 2015 à Nairobi au Kenya du 05 au 07 Mars 2014:

  • Sommes engagés dans les divers processus de revue de la CIPD + 20, de l’Après 2015, des Objectifs de Développement Durable (ODD), et des diverses réunions afférentes des OSC aux niveaux national, régional et global.
  • Reconnaissons les divers documents finaux tels que la Déclaration d’Addis-Abeba sur la CIPD adoptée en Octobre 2013, le Rapport du Secrétaire Général sur la CIPD en Janvier 2014, le Projet de Position Commune Africaine sur l’Après 2015 adopté en Janvier 2014 y compris les divers engagements/déclarations des gouvernements Africains sur l’Agenda de la Population et du Développement suite au Sommet de Caire de 1994.
  • Affirmons la reconnaissance dans les documents finaux précités des questions majeures dont notamment: les inégalités dans le domaine de la SRHR, la jeunesse, la violence faite aux femmes et aux filles, le VIH-SIDA, la migration et la mobilité comme des problématiques essentielles devant être traitées en vue de l’effectivité du développement durable et des droits humains en Afrique.
  • Sommes préoccupés par la non finalisation de l’agenda de mise en œuvre des engagements relatifs à la SRHR au titre de la CIPD et des OMD ; ainsi que ceux relatifs aux défis émergents tels que les besoins non satisfaits en planification familiale, les forts taux de mortalité maternelle, l’intégration des services VIH-SIDA et SRHR, l’accès à des services complets d’avortement, la promotion des droits sexuels, l’orientation sexuelle et l’identité sexuelle, l’éducation sexuelle globale et adaptée aux différentes tranches d’âge concernées, la fourniture des services SRHR aux handicapés et aux personnes âgées, le développement de la jeunesse et la promotion de l’intégrité physique des femmes, y compris les mutilations génitales des femmes, la violence sexiste en particulier contre les femmes et les filles et le phénomène des mariages précoces et forcés

Nous invitons les gouvernements à faire preuve de volonté politique, de leadership et d’engagement et entreprendre des actions visant à:

  • Réaliser des progrès en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes, y compris leur intégrité physique et leur dignité.
  • Fournir une éducation sexuelle globale et adaptée aux diverses tranches d’âge concernées y compris des compétences personnelles de vie cruciales.
  • Prioriser et financer de façon adéquate l’accès universel à des services SRHR complets, intégrés et de qualité ; y compris la fourniture d’informations et de conseils appropriés et l’accès aux soins complets d’avortement
  •  Repositionner la planification familiale comme un moteur central de développement et assurer l’accès universel à la gamme complète des méthodes de planification familiale afin de réduire la mortalité maternelle.
  • Assurer un accès équitable à la gamme complète de contraceptifs de choix, acceptables, fiables, moins chers, efficaces et de haute qualité, ainsi qu’aux services complets de santé maternelle en particulier l’avortement et les soins post-avortement.
  • Réduire au minimum les restrictions et les barrières contenues dans les législations existantes sur l’avortement conformément à l’Article 14 du Protocole de Maputo afin d’assurer l’accès des femmes et aux filles aux services d’avortement sans risque.
  • Prioriser les efforts visant à réduire la prévalence de la mortalité maternelle à travers l’accès universel à la maternité sans risque, y compris les soins obstétricaux d’urgence.
  • Investir dans la recherche qualitative et quantitative en collaboration avec les universités, afin de promouvoir les connaissances basées sur la preuve, ainsi que les prises de décision pour appuyer le développement et l’application des politiques,
  • Adopter et mettre en œuvre des mécanismes efficaces de compte rendu pour assurer un meilleur suivi de la mise en œuvre des engagements relatifs à la SRHR.
  • Collaborer et créer un environnement propice aux réunions de consultation avec les OSC à tous les niveaux des processus de prise de décision.
  • Assurer la participation et l’implication effectives des jeunes dans l’élaboration des politiques et la mise en œuvre de programme visant à résoudre les problématiques SRHR.
  • Adopter des politiques de promotion des attitudes positives et de l’implication des hommes dans la promotion et l’utilisation des services SRHR.
  • Optimiser les chances des pays de tirer profit de la masse démographique à travers la réalisation d’investissements axés sur les populations et n’ayant pas un effet réducteur sur les naissances ; et renforcer la qualité du capital humain par le biais de l’amélioration de l’éducation et des services de santé et la conduite des réformes économiques favorables à la création d’emplois massifs de qualité pour la main d’œuvre continentale en progression rapide.
  • Développer et appliquer des politiques de prévention des catastrophes et des conflits
  • Assurer l’intégration de la prochaine CIPD à l’Agenda de Développement de l’Après 2015.
  • Déterminer les moyens adéquats d’échanges et d’implication des jeunes comme une stratégie majeure de développement global.

Les actions à entreprendre par les OSC s’énumèrent comme suit :

  • La sensibilisation sur les politiques SRHR, y compris les lois et les instruments internationaux ratifiés par les Etats.
  • L’organisation de dialogue avec les gouvernements sur les systèmes à mettre en place afin de faciliter l’inclusion des OSC dans les processus gouvernementaux relatifs à l’agenda de développement de l’après 2015.
  • Le suivi des gouvernements par les OSC afin d’assurer la réalisation des engagements qu’ils ont pris, y compris la recherche et l’exploitation des stratégies en matière des initiatives et des plateformes devant servir de base à la collaboration avec les gouvernements dans le but d’aboutir à une réalisation effective des Objectifs de l’Après 2015.
  • Le renforcement de la collaboration intersectorielle en vue d’enrayer  efficacement les facteurs multidimensionnels qui affectent l’accès durable aux services SRHR.

 

Leave a Comment or Questions